A LA UNE : 5 JEUX POUR MUSCLER VOS MENINGES

Pour les politiques, les jeux vidéo sont la source de bien des maux de société, notamment de la violence des jeunes. Des suppositions qui n'ont pas résisté à des études scientifiques, qui ne montrent aucun signe en ce sens. Au contraire, la dernière enquête en date précise que les joueurs qui ont passé plus de temps à jouer se déclarent plus heureux. Chez les seniors aussi, il y a des joueurs. Nous vous proposons donc dans cet article cinq jeux. Mais attention, pas n'importe quels jeux : de ces jeux que l'on appelle les « serious games », soit en français des « jeux sérieux ». Ils associent l'objectif d'apprentissage ou d'entraînement à une démarche ludique. Certains des jeux que nous vous proposons ont été approuvés par les chercheurs pour leur capacité à entretenir le tonus de votre cerveau.

Sommaire du numéro de mai

Dossier : 5 jeux pour muscler vos méninges

Enquête : Parlez à votre téléphone, il vous répond

Actus et astuces : Bitcoin : jusqu’où va-t-il monter ?

Les montres connectées qui détectent la COVID-19

Bon plan : Essayez les alternatives à Google Maps

 

EDITO

Chère lectrice, lecteur,

Savez-vous ce qu’est le e-sport ?

Des compétitions de jeux vidéo qui peuvent rassembler des milliers de personnes. Les concurrents sont parfois considérés comme de véritables athlètes dans leur catégorie. Parmi eux se trouvent des seniors. Ils ne sont pas nom­breux, mais certains jouent plus de trois heures par jour et participent avec brio à ces compétitions.

Avec notre article, nous n’avons pas l’intention de vous transformer en ce que l’on appelle un «gamer», mais de vous aider à muscler votre cerveau à l’aide de jeux prévus pour entre­tenir l’esprit logique et la concentration. Pour cela, vous avons déniché 5 jeux, pour certains conçus en partenariat avec des scientifiques. Si vous y jouez chaque jour une quinzaine de minutes, ils pourraient même vous aider à retrouver le tonus céré­bral de votre jeunesse.

L’informatique et les jeux vidéo ne sont pas une question d’âge !

Bonne lecture.
Pascal BIRENZWEIGUE

Commander des numéros ou s'abonner