Internet
Boostez vos séances de surf sur Internet

Avec l’arrivée du haut-débit et maintenant de la fibre, les séances de surf sur internet sont beaucoup plus fluides qu’auparavant. Et pourtant, vous avez peut-être remarqué que de temps en temps les pages prennent du temps à s’afficher. Parfois, elles n’apparaissent pas du tout et un message d’erreur indique que le délai d’affichage est  dépassé. L’affichage devrait pourtant être instantané et cela, votre opérateur se garde bien de vous le dire. C’est un secret d’expert. Et vous allez le découvrir pour libérer la vélocité du Web. Ces astuces, vous allez pouvoir les mettre en place aussi bien sur un smartphone animé par Android, un iPhone, un ordinateur Windows 10, ou même un Mac.

Suite de l'article dans Plenior n°28 (mai 2022)
Internet
Découvrez comment trouver des renseignements sur le Web

Si vous avez l’âme d’un enquêteur sachez que le renseignement n’est plus l’apanage des services d’État. Tous les internautes peuvent accéder à des données partagées  légalement via Internet. C’est de cette façon qu’en Ukraine, des images, des vidéos publiées sur les réseaux sociaux et même des communications, permettent d’identifier des positions militaires, la réalité des combats, et aussi de collecter des preuves de crimes de guerre. Sans aller jusque là nous vous livrons quelques outils qui permettent de collecter des renseignements surprenants. Vous risquez d’y prendre goût !

Le 24 février 2022, à 4 h 30 du matin le Kremlin annonçait avec une salve de tirs de missiles ciblés, le début d’une opération militaire de «pacification» et de «dénazification » de son pays frontalier, l’Ukraine. 150.000 soldats massés aux portes de l’Ukraine déferlaient alors par le Nord, l’Est et le Sud Est. Le président russe Vladimir Poutine escomptait faire plier Kyiev en quelques jours, mais la résistance de l’armée ukrainienne et la pugnacité de la population du pays a transformé l’invasion en un conflit qui s’installe dans la durée. En plus de l’utilisation de drones de combat, dans cette guerre moderne en Europe, le numérique s’est invité. Sans parler des cyberattaques, ces armes sournoises et silencieuses, en Ukraine, tout comme en France, la plus grande partie de la population est équipée de smartphones….

Suite de l'article dans Plenior n°28 (mai 2022)
Smartphone & Tablettes
Attention à l’arnaque à la carte Vitale !

Vous avez peut-être reçu récemment un SMS vous invitant à renouveler ou mettre à jour votre carte Vitale. N’y donnez surtout pas suite, il s’agit d’une arnaque. Cela fait déjà plusieurs années que des e-mails circulent à ce sujet. Ils prétendent provenir de l’Assurance Maladie, mais la supercherie est très grossière et les messages sont truffés d’erreurs. Toutefois, en décembre dernier le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr alertait sur une nouvelle campagne d’hameçonnage (ou de phishing) par SMS.  Depuis, le phénomène a pris de l’ampleur. L’hameçonnage est une technique des escrocs qui tentent de leurrer l’internaute avec un faux site pour qu’il dévoile des informations personnelles, voir ses mots de passe ou numéros de carte bancaire. Dans le cas présent, la victime reçoit un SMS l’invitant à se connecter sur un site web pour y renouveler sa carte Vitale. Toutefois, la différence avec les précédentes campagnes d’hameçonnage ne tient pas uniquement aux choix du SMS plutôt que l’e-mail. Le site en question est un faux site avec le logo de l’Assurance Maladie, des liens vers des articles sur le site impots.gouv. fr, et surtout aucune faute d’orthographe. Le faux site a  été soigné afin de tromper la vigilance des victimes qui pensent alors être sur le site officiel. Ce faux site affiche alors un formulaire qui vous demande votre nom, date de naissance et adresse e-mail. Sur la page suivante il demande votre adresse postale et numéro de téléphone. Jusqu’ici, rien qui risque d’éveiller les soupçons. Nous arrivons ensuite sur le point central de l’arnaque. Le site vous demande des frais d’envoi de votre nouvelle carte vitale, soit moins d’un euro. Une somme anodine, qu’il faudra payer  avec la carte bancaire. Et là les escrocs peuvent réutiliser le numéro de la carte pour prélever des sommes bien plus importantes. Ce n’est pas tout puisque ces formulaires n’étaient pas là uniquement pour rendre le site plus réaliste, mais pour permettre l’usurpation d’identité. Ils ont désormais suffisamment d’informations pour  se faire passer pour vous, par exemple pour ouvrir des comptes à votre nom. À l’inverse, ils peuvent aussi vous appeler, par exemple en se faisant passer pour votre  banquier et essayer d’obtenir d’autres informations. Faites très attention à ce genre d’arnaque, que ce soit par SMS, par e-mail ou démarchage téléphonique. Dans le cas présent, l’Assurance Maladie ne vous contactera pas pour mettre à jour votre carte Vitale car elle n’expire jamais. Si vous devez la mettre à jour, il faudra utiliser une borne multiservice ou vous rendre en pharmacie. Si vous recevez un SMS de ce type, vous pouvez le signaler en le transférant au numéro 33700, ou en vous rendant sur le site  Web 33700.fr. Si vous avez communiqué votre numéro de carte sur un de ces sites, contactez immédiatement votre banque pour faire opposition.

Article paru dans Plenior n°28 (mai 2022)
Question / Réponse
Questions de lecteurs

Ma clé USB est en même temps vide et pleine

« J’ai récupéré une clé USB et lorsque je la branche, je vois qu’elle est vide puisqu’elle ne contient aucun dossier ni fi chier. Malgré tout, lorsque j’essaie d’enregistrer un fichier dessus, mon ordinateur m’indique qu’elle est pleine. En regardant les propriétés de la clé dans l’explorateur de fichiers, celui-ci m’indique que ses 16 gigaoctets sont effectivement occupés et qu’elle contient un fi chier. Comment est-ce possible ? »

Nous avons ici deux possibilités. Soit il s’agit d’un fichier caché, soit d’une erreur dans le système de fichiers 1 Ouvrez l’explorateur de fichiers avec le raccourci clavier Windows et E, ou en cliquant sur son raccourci dans la barre des tâches. 2 Ouvrez l’onglet Affichage du ruban en haut de la fenêtre. 3 Cochez la case Éléments masqués. Désormais votre ordinateur affiche tous les fichiers cachés. Ouvrez votre clé USB et vérifiez son contenu. Si le fichier a été intentionnellement caché, il est possible que ce soit un dossier compressé ou un fi chier chiffré. Si vous ne voyez pas de fi chier, il est possible que le système de fichiers de la clé USB soit endommagé. Cela peut arriver en cas de défaut matériel, ou alors tout simplement à cause d’un bug pendant l’écriture d’un fi chier, par exemple si la clé a été retirée sans être éjectée. Dans ce cas,  commencez par effectuer une vérification de la clé. 1 Ouvrez l’explorateur de fichiers avec le raccourci clavier Windows et E, ou en cliquant sur son raccourci dans la barre des tâches. 2 Effectuez un clic droit sur la clé et sélectionnez Propriétés. 3 Ouvrez l’onglet Outils, puis cliquez sur Vérifier. 4 Cliquez sur Analyser et réparer le lecteur. 5 Une fois terminé, Windows indique s’il a détecté des erreurs. Cliquez sur Fermer. Si la clé est toujours pleine, la dernière étape est de la formater. 1 Dans l’explorateur de fichiers, effectuez un clic droit sur la clé et sélectionnez Formater. 2 Dans le menu déroulant Système de fichiers, sélectionnez FAT32 et cochez la case Formatage rapide. 3 Cliquez sur Démarrer. Le formatage supprime tout le contenu de la clé et devrait donc éradiquer le fichier qui pose problème.

Agrandir le texte à l’écran
« Je n’ai plus l’acuité visuelle de mes 20 ans et je trouve de plus en plus difficile de lire le texte sur mon écran d’ordinateur. Existe-t-il une méthode pour agrandir le texte lorsque celui-ci est trop petit ? »

Les ordinateurs ont de longs progrès encore à faire pour améliorer l’accessibilité, mais heureusement il existe déjà un certain nombre d’outils pour aider les personnes qui  ont des problèmes de vue. Plus besoin d’installer des logiciels tiers. De nos jours, tous les systèmes d’exploitation et même beaucoup de logiciels intègrent directement des  fonctions comme la loupe pour agrandir le texte. C’est le cas par exemple des navigateurs, qui peuvent agrandir les pages très simplement. Pour agrandir le texte d’une  page Web, tout en maintenant la touche Ctrl du clavier, appuyez sur la touche + jusqu’à ce que les caractères soient à la bonne taille. Pour réduire la taille du texte, utilisez
les touches Ctrl et -. Vous pouvez également maintenir la touche Ctrl et tourner la molette de la souris. Enfin, pour revenir à la taille normale, appuyez simultanément sur les touches Ctrl et 0. Cette technique fonctionne avec tous les navigateurs (Mozilla Firefox, Google Chrome, Microsoft Edge…), et également avec certains autres logiciels, comme Microsoft Word. Si ce raccourci clavier ne fonctionne pas dans le logiciel qui contient votre texte, il existe une autre méthode pour l’agrandir. Vous pouvez faire  appel à la loupe de Windows qui agrandit une zone de l’écran. La loupe s’active avec un raccourci clavier similaire à la fonction zoom du navigateur. Cette fois, maintenez la touche Windows du clavier et appuyez sur la touche + pour ouvrir la loupe et augmenter le niveau de zoom. Vous pouvez atteindre un agrandissement de 1.600 %. Appuyez sur les touches Windows et – pour réduire la taille de l’image, et les touches Windows et Échap pour quitter la loupe. Lorsque cet outil est ouvert, vous ne voyez plus qu’une portion de l’écran, qui est agrandi. Glissez simplement le pointeur de la souris vers le bord de l’écran pour déplacer la zone affichée. Par défaut la loupe s’ouvre en  plein écran. Toutefois, il existe deux autres modes. Le premier affiche une bande en haut de l’écran qui affiche une copie agrandie de ce qui se trouve au niveau du pointeur de la souris. Le second prend la forme d’un rectangle qui suit le pointeur, et fonctionne donc plutôt comme une loupe physique. 1 Pour choisir le mode de fonctionnement, ouvrez le menu Démarrer, puis cliquez sur Paramètres (la roue dentée). 2 Accédez à la rubrique Options d’ergonomie, puis sélectionnez Loupe dans le menu de gauche. 3 Ouvrez le menu déroulant Choisir un affichage et sélectionnez le mode que vous préférez. La loupe mémorise vos réglages et s’ouvrira toujours avec le dernier mode et le
dernier niveau d’agrandissement utilisés.

Article paru dans Plenior n°28 (mai 2022)
Smartphone & Tablettes
Une nouvelle application pour les médicaments

Vous avez certainement déjà entendu parler de Yuka, cette application mobile qui vous aide à choisir les meilleurs produits au supermarché. Scannez le code-barres et il  vous affiche une note ainsi que la teneur en sucres, graisses, etc. La startup française Synapse Medicine a récemment lancé Goodmed, une application similaire, mais pour  les médicaments. Scannez simplement le code QR sur une boîte de médicaments et l’application vous informe si vous pouvez le prendre. Il ne s’agit pas ici d’un ou deux  développeurs qui se lancent dans un domaine qu’ils ne maîtrisent pas. Synapse Medicine a créé une plateforme de « Medication Intelligence » à destination des  professionnels de la santé pour les aider à obtenir une information fiable sur les différentes molécules. L’entreprise travaille avec plusieurs CHU en France pour  développer son outil. Goodmed est l’application mobile destinée au grand public. Selon le rapport Bégaud-Costagliola de 2013, 10.000 à 30.000 décès par an sont  attribuables à un mauvais usage des médicaments, et jusqu’à 180.000 hospitalisations sont dues aux effets indésirables des médicaments. Goodmed souhaite donc  s’attaquer à ce problème en apportant une information claire et fiable. Après avoir créé un compte, il suffira de renseigner son profil avec vos maladies, votre traitement actuel, vos allergies, si vous êtes enceinte et si vous allaitez, etc. Une fois fait, vous êtes prêt à utiliser l’application. Scannez le code QR qui se trouve sur votre boîte et l’application propose sa fiche d’information qui contient différentes catégories qui résument les informations de la notice. Vous y retrouverez des informations sur l’utilité du médicament, les contre-indications et précautions, comment le prendre, la composition et les effets indésirables. Il peut également vous indiquer, si nécessaire, s’il est en vente libre ou sur ordonnance, s’il affecte la conduite et s’il est compatible avec la grossesse et l’allaitement. Vous pouvez également afficher la notice complète. En haut de cette page, en face de votre nom de profil se trouve un bouton Vérifier. Appuyez dessus, et l’application analyse votre profil et indique si vous pouvez prendre ce  médicament. La firme continue d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et vous pourrez bientôt enregistrer plusieurs profils pour les membres de la famille. L’application  devrait également proposer à l’avenir une section pour découvrir les articles et vidéos publiés par Synapse Medicine. Goodmed est gratuit et disponible sur le Play Store d’Android et l’App Store de l’iPhone.

Article paru dans Plenior n°28 (mai 2022)
Trucs & astuces
DeepL, un concurrent sérieux pour Google Traduction

Le français est une langue minoritaire sur le Web, largement dominé par l’anglais. Les internautes bilingues ont accès à bien plus de ressources, et certaines informations ne sont disponibles que sur des sites dans une autre langue. Beaucoup d’internautes ont l’habitude de faire appel à Google et son service de traduction. Il s’agit d’un des meilleurs, et s’appuie sur l’intelligence artificielle pour produire un résultat de plus en plus convaincant. Ces dernières années, le service a fait énormément de progrès. Les traductions entre les langues proches, comme l’anglais et le français, ne présentent que peu d’erreurs. Lorsqu’il s’agit de langues plus éloignées, par exemple passer du  russe ou du japonais au français, le résultat peut être moins précis, voir complètement incompréhensible. Toutefois, Google n’est pas le seul traducteur disponible sur  Internet, et pas nécessairement le meilleur. L’entreprise allemande Linguee a lancé en 2017 son propre concurrent. Celui-ci s’appuie également sur l’intelligence artificielle et notamment l’apprentissage profond (aussi appelé deep learning). Il utilise un réseau neuronal convolutif, autrement dit il simule le fonctionnement des neurones du  cerveau. Il peut ainsi analyser un très grand nombre de textes pour apprendre tout seul à effectuer des traductions. Cela permet d’obtenir des textes beaucoup plus fluides  et naturels. Le service est capable de traduire au total 26 langues, ou plutôt 24, puisqu’il compte l’anglais américain et l’anglais britannique comme deux langues  différentes, ainsi que le portugais et le portugais brésilien… DeepL est disponible gratuitement directement sur son site Web. Rendez-vous à l’adresse  https://www.deepl.com pour y accéder. Collez le texte à traduire dans le champ de gauche, et il détectera automatiquement la langue utilisée. La traduction s’affiche alors à droite. Si le texte est en français, il le traduira vers l’anglais par défaut. Si le texte utilise une autre langue, il sera traduit par défaut en français. Pour changer la langue  source ou destination, cliquez sur le menu déroulant en haut à gauche de chaque cadre et sélectionnez la bonne langue. Vous pouvez même écouter le texte en français en  cliquant sur l’icône du haut-parleur en bas du cadre. Ce service utilise le synthétiseur vocal de votre ordinateur, et n’est donc proposé qu’en français. DeepL est également disponible sous forme de logiciel à installer sur Windows et Mac, et propose une version mobile à installer depuis le Play Store sur Android ou l’App Store sur iPhone. Ces  applications sont entièrement gratuites et proposent le même service de traduction.

Article paru dans Plenior n°28 (mai 2022)
Internet
Signalez les arnaques en ligne

Internet fait désormais partie du quotidien et apporte de nombreuses évolutions positives. Difficile d’imaginer vivre sans. Mais de nombreux criminels utilisent le Web pour se faire de l’argent, et les arnaques en ligne, ou « e-escroqueries » se multiplient. Pour preuve, le numéro vert Info Escroqueries (0 805 805 817) a reçu un total de 107.000 signalements en 2021. Pour venir en aide aux victimes et arrêter les malfaiteurs, la police a lancé la plateforme en ligne Thésée, acronyme de « traitement  harmonisé des enquêtes et des signalements pour les e-escroqueries ». Ouvert depuis le 17 mars, il permet de signaler directement en ligne toute arnaque, soit de manière anonyme, soit en s’identifiant avec le dispositif FranceConnect. La plateforme prend en charge sept types d’escroqueries : •un de vos comptes (e-mail, réseaux sociaux…) a été piraté et utilisé pour demander de l’argent à vos contacts •les arnaques sur les sites de petites annonces avec un faux vendeur ou acheteur •les fausses annonces de  locations immobilières (le prétendu propriétaire demande de verser de l’argent avant même de pouvoir visiter, puis il disparaît) •les rançongiciels (ransomware) : votre appareil est infecté et vous devez payer une rançon pour recevoir le mot de passe qui débloque l’accès à vos fichiers •quelqu’un menace de diffuser des photos ou vidéos compromettantes de vous •arnaque aux sentiments : quelqu’un tente d’obtenir de l’argent en vous faisant croire à une relation amoureuse en ligne •de faux sites de vente en ligne Si vous êtes victime d’une de ces e-escroqueries, rendez-vous à l’adresse https://www.service-public. fr. Sélectionnez la rubrique Justice, puis cliquez sur Arnaque sur internet (THESEE, Pharos, …). Sélectionnez le type d’arnaque et répondez aux questions. Vous pourrez choisir de porter plainte ou d’effectuer un simple signalement, puis de vous connecter pour enregistrer la demande avec FranceConnect. Une équipe de 17 policiers et gendarmes est chargée de valider les dossiers et démarrer les  investigations.

Article paru dans Plenior n°28 (mai 2022)
Internet
Le code QR, cet étrange carré qui figure partout et sur tout !

Il est partout et vous le voyez presque tous les jours depuis maintenant deux ans en raison de la pandémie ! Avec ce dossier vous saurez absolument tout sur celui que l’on appelle le code QR. Ce qu’il signifie, comment il fonctionne, comment le lire avec n’importe quel mobile et aussi comment en créer ! C’est désormais totalement impossible  d’en avoir jamais vu ou de lui échapper. Ce qu’on appelle le QR code, ce drôle de petit carré pixelisé fait désormais partie intégrante de notre champ visuel. Vous l’avez subi parfois au quotidien, pour prendre les transports, aller au restaurant ou toute autre activité sociale, avec votre passe sanitaire maintenant devenu un passe vaccinal.

Suite de l'article dans Plenior n°27 (avril 2022)