Internet
Installez un VPN et profitez de tout Internet en toute sécurité

Les VPN n’ont jamais rencontré autant de succès. Avec la généralisation du télétravail, les services ont lancé une véritable offensive publicitaire. Quasiment toutes les  grandes chaînes YouTube ont des vidéos sponsorisées par NordVPN, CyberGhost ou d’autres. Ce n’est pas uniquement un effet de mode. Les VPN ont un véritable rôle à jouer dans la protection de votre sécurité en ligne, en masquant votre adresse IP et en chiffrant toutes vos communications. Ils jouent aussi un second rôle, puisqu’ils  offrent la possibilité de choisir le pays du serveur utilisé. Pour les différents sites et services en ligne, vous serez tout simplement un internaute du pays choisi. Vous aurez ainsi accès à l’ensemble des services habituellement réservés à ce pays, contournant les restrictions géographiques. Consultez le catalogue.

Suite de l'article dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Internet
2 techniques indispensables pour ne pas laisser de traces et protéger ses données confidentielles

Lorsque vous surfez ou que vous envoyez et partagez des fichiers, des photos ou des vidéos, vous envoyez également de très nombreuses informations, et parfois  personnelles, tout en l’ignorant. Sous l’apparente bénignité d’une photo prise avec un smartphone, on peut retrouver la date et l’heure de la prise de vue, l’endroit de celle-ci, les réglages de l’appareil photo, l’utilisation de filtres et également si cette photo a été retouchée. Il est même possible de connaître le type de votre smartphone et la  version d’Android. Vous n’avez sans doute rien à cacher, certes, mais lorsque la réalité est détournée et que vos clichés peuvent être réutilisés par d’autres, c’est agaçant, et ce n’est qu’un petit exemple. Alors, dans cet article nous vous expliquons comment assurer une bonne confidentialité de vos fichiers personnels qui sont susceptibles d’être partagés. Dans la même logique, puisque Google reste le meilleur moteur de recherche, il est également sans doute le pire en terme de confidentialité des données. Je vous livre donc ma meilleure astuce pour surfer sans laisser de traces et sans pour autant devoir vous passez des précieux services et applications pratiques de Google, à  commencer par sa messagerie Gmail.

Suite de l'article dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Matériels
Améliorez l’autonomie de votre ordinateur portable

L’autonomie des ordinateurs portables s’est beaucoup amélioré ces dernières années. Ce ne sont pas tant les technologies des batteries qui ont fait des progrès, mais plutôt les ordinateurs qui sont devenus plus économes. Malgré tout, les constructeurs ont réussi à rendre les batteries plus fines, et il est désormais possible d’avoir un ultraportable qui fonctionne entre 10 et 20 heures sur une seule charge. Malgré cela, beaucoup d’utilisateurs n’arrivent pas à atteindre cette autonomie promise lors de l’achat, à cause d’applications trop gourmandes en énergie, de paramètres mal réglés ou encore d’un vieillissement prématuré de la batterie. Windows propose de  nombreuses options pour améliorer l’autonomie, grâce à des rapports sur la consommation de chaque application ou du niveau de charge de la batterie. Découvrez toutes nos astuces pour réduire sensiblement la consommation de votre ordinateur et ainsi pouvoir travailler, ou vous amuser, plus longtemps sans chargeur.

Suite de l'article dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Matériels
Montres et bracelets connectés : les meilleurs et leur différence

Il fut une époque où tout le monde ou presque, portait une montre au poignet. Puis, les smartphones sont arrivés et, beaucoup ayant l’heure dans leur poche, les montres ont largement perdu en popularité. Récemment, de nouveaux appareils sont arrivés sur le marché : les montres connectées ou « smartwatches », et les bracelets connectés. Si vous ne savez pas vraiment faire la différence entre ces deux appareils, c’est normal car la frontière entre les deux est assez floue. Le choix peut dès lors s’avérer  compliqué si vous avez envie de sauter le pas et de vous en offrir un. Le bracelet est avant tout un capteur sportif, tandis que la montre connectée est principalement un affichage relié à votre smartphone. Toutefois, les deux dispositifs intègrent souvent de nombreuses fonctions en commun. Alors comment choisir entre le bracelet et la  montre connectés ? Et quels sont les modèles les plus intéressants ? C’est que nous allons découvrir ensemble dans cet article.

Suite de l'article dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Question / Réponse
Questions de lecteurs

Désinstaller un pilote défectueux

« J’ai récemment installé un logiciel pour mettre à jour les pilotes de mon ordinateur sous Windows 10. L’opération s’est bien passée mais depuis, mon disque dur externe ne fonctionne plus. Est-ce que les deux sont liés, ou s’agit-il d’une coïncidence ? »

Une coïncidence est toujours possible, mais si la panne est arrivée directement après l’utilisation d’un logiciel pour modifier les pilotes, c’est très certainement lui le coupable. Autrefois ces logiciels étaient vivement conseillés afin de s’assurer que les différents composants et périphériques de l’ordinateur fonctionnent correctement, surtout après une mise à jour du système d’exploitation. Toutefois, de nos jours c’est plutôt déconseillé. Que vous utilisiez un PC Windows ou un Mac, le système sait désormais gérer la plupart des pilotes et les met à jour automatiquement. La seule exception est lorsque vous avez installé le pilote manuellement, en le téléchargeant depuis Internet. C’est par exemple le cas pour les cartes graphiques sur les PC utilisés pour les jeux vidéo, ou encore pour certaines imprimantes. Le risque avec un logiciel tel que celui que vous avez utilisé est qu’il se trompe et installe le mauvais pilote, ou une version ancienne, car sa base de données n’est pas à jour. Mieux vaut donc ne pas y toucher. Pour résoudre le problème de votre disque dur, il devrait suffi re de se rendre dans le gestionnaire de périphériques, si c’est bien le pilote qui est en cause. Cette technique fonctionne avec n’importe quel composant ou périphérique si vous soupçonnez le pilote. 1- Faites un clic droit sur le bouton Démarrer et sélectionnez  Gestionnaire de périphériques. 2- Double-cliquez sur la catégorie contenant le pilote défectueux pour en afficher le contenu. Pour un disque dur externe, regardez dans Lecteurs de disque. Si vous ne le voyez pas, recherchez un périphérique inconnu ou avec un petit triangle jaune signalant un problème. Vous n’avez pas besoin d’ouvrir toutes les catégories, il sera visible dès l’ouverture du gestionnaire. 3- Faites un clic droit sur le périphérique qui pose problème, puis sélectionnez Mettre à jour le pilote. 4- Sélectionnez Rechercher automatiquement les pilotes. 5- Après quelques instants, il vous indique s’il a trouvé un meilleur pilote. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur  Rechercher des pilotes mis à jour sur Windows Update. 6- Cliquez sur Rechercher des mises à jour puis patientez. Si Windows Update installe un pilote, ce sera clairement indiqué dans la liste de mises à jour téléchargées. Dans ce cas, redémarrez l’ordinateur une fois qu’il a terminé, puis testez votre disque dur. Cette première procédure peut résoudre le dysfonctionnement si c’est uniquement un problème de version du pilote. Si le logiciel a installé le mauvais pilote, il faudra le désinstaller. 1- Retournez dans le Gestionnaire de périphériques via le menu contextuel (clic droit) du bouton Démarrer, et double-cliquez sur la catégorie contenant votre périphérique. 2- Effectuez un clic droit sur le périphérique défectueux et sélectionnez Désinstaller l’appareil. 3- Cochez la case Supprimer le pilote pour ce périphérique. Ce point est très important, sinon le pilote incompatible risque d’être réinstallé. 4- Cliquez sur OK, puis à nouveau sur OK pour redémarrer l’ordinateur si le système le propose, sinon redémarrez manuellement l’ordinateur. Le pilote de Windows sera automatiquement réinstallé au démarrage. S’il s’agissait d’un pilote que vous aviez installé manuellement à  l’origine, rendez-vous sur le site Web du constructeur et téléchargez puis installez la dernière version. Sinon, laissez le pilote Windows s’il fonctionne.

Accéder directement aux disques durs

« A chaque fois que j’ouvre l’explorateur de fichiers de Windows, il m’affiche la liste « Accès rapide ». C’est agaçant car en général je cherche à accéder à des fichiers sur mon disque dur externe ou une clé USB. Est-il possible de les afficher à la place ? »

La liste d’accès rapide est très pratique si vous utilisez régulièrement certains dossiers de votre ordinateur. C’est effectivement moins pratique lorsqu’il s’agit de supports  de stockage externes. La première solution est de les ajouter à l’accès rapide. Pour cela, effectuez un clic droit dessus dans la colonne de gauche de l’explorateur, puis sélectionnez Épingler à Accès rapide. Toutefois, cela signifie qu’il restera dans la liste même lorsqu’il n’est pas branché, et il faudra répéter l’opération à chaque fois que vous brancherez une nouvelle clé USB. L’autre solution est d’ouvrir l’explorateur directement sur Ce PC. Dans ce cas, il affiche les bibliothèques, tous les lecteurs y compris le disque dur de l’ordinateur, et enfin les emplacements réseau. Pour basculer sur cet affichage, il s’agit d’une simple option à modifier. 1- Ouvrez l’explorateur de fichiers  en appuyant simultanément sur les touches Windows et E du clavier, ou en cliquant sur son raccourci dans la barre des tâches. 2- Ouvrez l’onglet Affichage du ruban (Windows 10) ou cliquez sur les trois petits points à droite sur la barre d’outils en haut de la fenêtre (Windows 11), puis sélectionnez Options. 3- Dans l’onglet Général,  ouvrez le menu déroulant tout en haut et sélectionnez Ce PC, puis cliquez sur OK.

Protéger un document par mot de passe

« Je voudrais protéger par mot de passe un document Word que j’utilise régulièrement. Je sais qu’il est possible de créer un dossier compressé sécurisé, mais ce n’est pas  très pratique. À chaque fois que je modifie le document, je dois recréer le dossier compressé. Existe-t-il une méthode plus simple ? »

Les dossiers compressés, ou fichiers ZIP, sont un excellent moyen de protéger rapidement un ou plusieurs fichiers que vous comptez archiver ou envoyer à quelqu’un. Comme vous l’indiquez, c’est beaucoup moins pratique pour des documents que vous modifiez fréquemment. Une solution possible est d’utiliser un logiciel comme Cryptomator, qui permet de créer un dossier sécurisé dans lequel vous pourrez conserver vos fichiers sensibles, mais qui, une fois ouvert, fonctionne comme un dossier normal. Toutefois, si votre besoin de protection ne porte que sur un seul document, il existe une méthode beaucoup plus simple, sans installer de logiciel supplémentaire. Word intègre directement la possibilité d’ajouter un mot de passe à votre document. Et il ne s’agit pas d’une simple formalité, facile à contourner. Tout le contenu est chiffré et ne pourra donc pas être lu sans le mot de passe, même en passant par un autre logiciel. Vous n’aurez ensuite qu’à le saisir lors de l’ouverture du document, puis à procéder normalement, sans autre manipulation supplémentaire. Toutefois, faites très attention à ne pas oublier le mot de passe. Comme avec tout fi chier chiffré, une fois la clé perdue il n’existe aucun moyen de la retrouver ou de récupérer le contenu. Word 2010 et plus récent 1- Ouvrez le menu Fichier, puis sélectionnez Informations. 2- Cliquez sur Protéger le document, puis choisissez Chiffrer avec mot de passe. 3- Saisissez un mot de passe et cliquez sur OK, puis saisissez à nouveau le mot de passe, et validez en cliquant sur OK. Word 2007 1- Ouvrez le menu principal en cliquant sur le bouton rond Office. 2- Sélectionnez Préparer, puis Chiffrer le document. 3- Saisissez un mot de passe et cliquez sur OK, puis saisissez à nouveau le mot de passe, et validez en cliquant sur OK. Word 2003 et plus ancien 1- Ouvrez le menu Outils, puis sélectionnez Options. 2- Ouvrez l’onglet Sécurité, puis saisissez un mot de passe dans la case Mot de passe pour la lecture. 3- Cliquez sur OK, puis saisissez à nouveau le mot de passe, et validez en cliquant sur OK. À noter toutefois que la protection varie selon la version de Word. Pour Word 2003 et plus ancien, les documents sont protégés par une clé de seulement 40 bits avec un algorithme assez faible, ce qui ne posera aucun problème pour un pirate informatique. À partir de Word 2007, le  chiffrement passe à 128 bits avec la norme AES, beaucoup plus sûre et offre une protection suffi sante. Chaque nouvelle version de Word renforce un peu plus la sécurité. Donc si vous utilisez encore une version très ancienne de Microsoft Office, il faudra peut-être envisager de migrer vers une version plus récente si la protection n’est pas suffisante.

Article paru dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Internet
Nouveautés : les appareils connectés

Une ceinture connectée pour se protéger des fractures du col du fémur

La fracture du col du fémur est l’une des fractures les plus fréquentes en traumatologie, et concerne plus de 80.000 personnes par an, principalement des seniors. Elle  survient suite à une chute, et concerne plus particulièrement les femmes atteintes d’ostéoporose. Les conséquences peuvent être graves, et une opération est nécessaire  pour poser une prothèse de hanche ou pratiquer une ostéosynthèse. Il faut en général trois à six mois pour récupérer, et cela conduit le plus souvent à une perte  d’autonomie importante. Chez les plus fragiles, l’accident peut être la goutte d’eau qui fait déborder le vase, avec une personne sur quatre qui décède dans l’année qui suit. Avec le vieillissement de la population, le nombre de fractures du col du fémur pourrait doubler d’ici 2050 et cela constitue une véritable problématique de société. La société marseillaise IndieNov a imaginé une solution astucieuse pour éviter ce genre de blessure, en équipant les seniors d’un airbag. Son dispositif se présente sous la forme d’une ceinture connectée. Elle intègre deux airbags, un pour chaque hanche. La boucle de ceinture contient la partie électronique, avec un détecteur de chutes qui va gonfler l’airbag du côté concerné pour protéger le col du fémur. L’appareil est également équipé d’une connexion mobile 4G qui lui permet d’envoyer une alerte aux  proches ou aux accompagnants en cas de chute, grâce à une application dédiée. La ceinture se porte par-dessus les vêtements et se recharge par USB. Sa commercialisation est prévue à partir de ce mois d’octobre, au prix de 149 euros.

Des objets connectés pour séniors

Doro est une marque suédoise spécialisée dans les appareils électroniques pour seniors. Elle fabrique des smartphones, des mobiles plus classiques et des téléphones pour
ligne fixe. Toutefois, la firme semble avoir décidé d’agrandir son catalogue puisqu’elle vient d’annoncer une tablette et une montre connectée. Tout d’abord la montre  connectée, la Doro Watch. Elle permettra de suivre les activités au cours de la journée. Son écran mesure 1,28 pouce et affiche à chaque fois une seule information en grand pour rester parfaitement lisible. Il suffit de balayer l’écran à gauche ou à droite pour accéder aux autres informations. Vous pourrez surveiller le nombre de pas de la  journée, la fréquence cardiaque et le taux d’oxygène dans le sang. Elle se connecte à votre smartphone et peut ainsi afficher les notifications de messages et d’appels. L’application mobile permet de consulter toutes les données enregistrées, y compris le GPS pour suivre votre parcours de la journée. Elle est certifiée IP68 ce qui signifie qu’elle est protégée contre la poussière et contre l’eau. Sa batterie tient une semaine, selon le constructeur, et peut être rechargée en deux heures. Bien sûr, elle affiche également l’heure, sous format numérique ou alors avec un cadran plus classique. Enfin, comme tous les appareils de la marque, elle est dotée d’un bouton d’assistance. Appuyez dessus pour envoyer un message d’alerte aux proches sélectionnés, avec votre géolocalisation. Ils peuvent alors vous appeler directement sur hautparleur. Concernant la tablette, Doro n’a pas encore dévoilé tous les détails. Toutefois, nous savons déjà qu’elle s’appellera tout simplement Doro Tablet et utilisera l’interface EVA comme ses smartphones. Il s’agit d’une version d’Android simplifiée et adaptée aux seniors avec de larges icône et des textes de grande taille. Son écran est décrit comme étant ultra-lumineux avec un contraste élevé pour une facilité de lecture et de navigation. L’appareil intégrera quatre haut-parleurs afin de fournir un son de qualité. Nous  ne connaissons pas encore sa taille mais la firme indique qu’elle sera adaptée à une bonne prise en main. La firme devrait bientôt communiquer de plus amples détails,  ainsi que le prix et la date de lancement. Rendez-vous sur https://www.doro.com/fr-fr/ ou suivez leur compte Twitter @DoroFrance pour plus d’informations.

Attention à ce que vous faites sur vos appareils connectés

Voici une histoire assez ubuesque qui donne à réfléchir sur la manière dont nous utilisons tous nos appareils high-tech. L’incident s’est déroulé aux États-Unis en 2021. Un
père de famille remarque que la zone génitale de son enfant est enflée. Il contacte son pédiatre, celui-ci, ne consultant qu’en visioconférence, lui demande donc de lui envoyer des photos avant l’appel. Le père s’exécute avec son smartphone Android. Le médecin prescrit des antibiotiques qui ont résolu le problème, l’affaire semblait donc être conclue. Toutefois, deux jours après, le père reçoit une notification de Google indiquant que ses comptes ont été suspendus à cause de « contenu préjudiciable » qui constituait « une violation grave des politiques de Google et qui pourrait être illégal ». Google utilise des filtres pour détecter automatiquement les contenus  pédopornographiques connus, mais tente également d’identifier des images ou vidéos nouvelles, qui seront ensuite passées en revue par un spécialiste. Et dans le cas présent, les images envoyées au docteur ont été identifiées comme pédopornographiques… Selon un porte-parole de Google, les images ne sont pas analysées si elles restent sur l’appareil, mais uniquement quand l’utilisateur effectue une « action affirmative ». Autrement dit, lorsque Google Photos sauvegarde automatiquement ses photos sur son compte. Le père de famille en question apprendra plus tard que Google a aussi signalé une vidéo, ce qui signifie qu’un expert a passé en revue toutes ses photos et vidéos privées. Le père de famille a non seulement perdu l’accès à ses e-mails, contacts et photos, mais également son numéro de téléphone, puisqu’il était  abonné au service mobile Google Fi aux États-Unis. Des années de conversation, les images de ses enfants, tout a disparu du jour au lendemain. Il a également perdu l’accès à de nombreux autres comptes, puisqu’il avait activé l’authentification à deux facteurs avec son numéro de téléphone, donc il ne pouvait plus recevoir le code de  sécurité pour se connecter. Il a tenté de faire appel, mais Google l’a rejeté. Google a également transmis l’affaire à la police de San Francisco, qui a passé en revue toutes les informations de son compte Google, y compris tous ses documents, messages, photos et vidéos. Une véritable invasion dans sa vie privée ! Il ne l’a su que bien plus tard  lorsqu’il a reçu une grosse enveloppe par la poste. La police n’a pas réussi à le joindre puisque son numéro de téléphone et son adresse e-mail ne fonctionnaient plus… Heureusement, l’enquêteur en charge de son dossier a conclu qu’aucun crime n’avait eu lieu. L’homme a donc à nouveau essayé de faire appel auprès de Google pour retrouver ses données en joignant le rapport de police, mais l’entreprise a refusé sa requête. Elle lui a ensuite notifié que son compte allait être définitivement supprimé. Il a contacté un avocat pour tenter de poursuivre Google en justice, mais a changé d’avis en apprenant que ça risquait de coûter dans les 7.000 euros. Toutefois, il espère  encore parvenir à récupérer ses données, puisque la police en détient une copie complète. Son cas n’est pas unique et pourrait arriver beaucoup plus fréquemment qu’on pourrait le penser. La stigmatisation associée à tout ce qui concerne la pédopornographie, même si la victime est finalement déclarée innocente, pourrait conduire  beaucoup de personnes à ne jamais parler de ce genre d’incident. La morale de l’histoire est qu’il faut se méfier des sauvegardes automatiques dans le « cloud ». C’est  rassurant d’avoir une sauvegarde où vous ne craignez pas la panne matérielle. Même si votre maison est incendiée et que vous perdez tous vos appareils, vos données y sont à l’abri. Tout au moins jusqu’à ce que l’hébergeur décide de manière arbitraire de vous bloquer l’accès à vos comptes. De plus, vous avez désormais la certitude qu’une intelligence artificielle a déjà analysé toutes vos photos personnelles et qu’il est possible qu’un être humain y ait déjà jeté un coup d’œil aussi… Et ne vous croyez pas à l’abri si vous utilisez un iPhone. Apple travaille sur un outil similaire, même si sa sortie a été retardée. Toutefois, les risques de signalement d’une personne innocente sont moindres car l’algorithme devra détecter 30 images problématiques avant qu’un expert puisse y accéder et décider si le compte doit être signalé. Il semble que la solution la plus sûre est de créer son propre serveur chez soi pour synchroniser tous ses appareils sans passer par le cloud. Ensuite, par sécurité, d’envoyer une sauvegarde sur le  compte en ligne, mais uniquement après avoir chiffré tous les fichiers afin que vous seul puissiez les consulter. Dans ce cas de figure, aucune IA ne sera en mesure de  signaler de contenu problématique. Encore faut-il avoir les compétences pour mettre en place ce genre de système.

Article paru dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Trucs & astuces
Netflix affichera bientôt des publicités

Netfl ix est certainement le service de streaming le plus complet, ce qui lui a valu un succès planétaire. En plus de la taille de son catalogue, il doit sa réussite à un prix de lancement très agressif. Hélas, avec le temps les abonnés ont subi plusieurs augmentations. À l’origine, les abonnements étaient proposés à 7,99 euros/mois pour le forfait Essentiel (un seul écran en simple définition), 8,99 euros/mois pour le forfait Standard (deux écrans en haute définition) et 11,99 euros/mois pour le forfait Premium (quatre écrans en Ultra HD). Après quelques augmentations, ces offres sont désormais respectivement à 8,99 euros (+1 euro), 13,49 euros (+4,50 euros) et 17,99 euros (+6 euros). Cette année, certains pays ont encore subi une autre augmentation. Elle n’est pas encore arrivée en France, mais ce n’est peut-être qu’une question de temps. Le service de streaming doit faire face à une concurrence de plus en plus rude et investit dans la production de ses propres films et séries afin de fidéliser les abonnés. Pour éviter de perdre ceux qui ne pourraient plus s’offrir le service aux tarifs habituels, Netflix a décidé de créer une nouvelle option, moins chère mais financée par la publicité.  La firme n’a pas encore donné de détails, comme le prix ou le fonctionnement des pubs. Peut-être s’agira-t-il seulement de quelques publicités affichées au début d’un film ou d’un épisode d’une série, ou alors les programmes pourraient être interrompus comme sur les chaînes de télévision. Un développeur a néanmoins fait une découverte dans le code source de l’application Netflix. Les téléchargements, pour visionner les vidéos hors ligne, ne seront pas disponibles avec ce nouveau forfait. Toutefois, certains contenus pourraient être exempts de publicités, comme par exemple les programmes pour enfants ou les films originaux à leur sortie, avec l’ajout de publicités à une date ultérieure. L’offre devrait être disponible en fin d’année ou en début d’année prochaine.

Article paru dans Plenior n°32 (septembre 2022)
Internet
Partez en voyage en train

La voiture offre une liberté totale pour partir en voyage, mais avec l’augmentation du prix de l’essence, les modèles thermiques imposent de prévoir des budgets toujours plus conséquent. De plus, ils sont pointés du doigt à cause de leurs émissions de gaz à effet de serre alors que le climat se dérègle significativement. Les voitures électriques sont plus propres, mais nécessitent un investissement initial plus conséquent, leur autonomie n’est pas toujours suffisante et il peut être difficile de trouver une borne de recharge sur les trajets longs. Le train représente le moyen de transport le plus écologique sur les longues distances. Le principal problème de ce mode de transport est que les trajets sont imposés par le réseau. Il n’est pas toujours évident de planifier ses voyages. Si vous sélectionnez une destination par rapport à la distance sur la carte, le voyage en train peut être particulièrement long et compliqué. À l’inverse, impossible de choisir sa destination en fonction du temps de trajet, sans passer des heures à tester différentes villes sur le site de la SNCF. Toutefois, un développeur a eu une idée astucieuse. Certaines entreprises ferroviaires d’Europe, dont la Deutsche Bahn, offrent un outil pour accéder aux informations de réservation de trains partout sur le continent. Il a donc compilé toutes ces informations dans une base de données, qu’il a ensuite intégré sur une carte sous la forme d’isochrones. Le résultat est disponible à l’adresse https://www.chronotrains.com. Survoler une ville sur la carte affichera toutes les autres gares qu’il est possible d’atteindre en moins de cinq heures. Le site utilise un code couleur pour représenter les tranches horaires, avec en rouge les gares qu’il et possible d’atteindre en moins d’une heure, et en jaune clair celles qui sont le plus loin et nécessitent entre quatre et cinq heures de trajet. C’est l’outil idéal si vous souhaitez partir à l’aventure en limitant votre empreinte carbone, mais que vous n’avez pas d’idée de destination. Il suffit de survoler la gare la plus proche pour savoir où vous pouvez partir en train et dans un temps de trajet raisonnable. À noter qu’il peut y avoir quelques petites différences puisqu’il est parti du principe qu’il faut 20 minutes pour changer de train dans une même gare, et changer de gare dans une même ville se fait à 9km/h. Cependant, le site n’indique pas s’il faut effectuer des changements, et ne donne aucune information sur le prix.

Article paru dans Plenior n°32 (septembre 2022)